Les stratagèmes à suivre pour alléger ses impôts

Pour de nombreux épargnants, défiscaliser est devenu un réflexe pour augmenter leurs trésoreries. En effet, alléger leurs impositions leur offre la chance de se constituer un patrimoine intéressant et d’augmenter leur pouvoir d’achat. Toutefois, choisir entre les multiples dispositifs existants est un véritable casse-tête. Pour aider les contribuables, voici quelques-uns des placements de choix pour réduire ses impôts.

Mettre son argent sur un livret A

L’une des méthodes de défiscalisation les plus sûres est de mettre ses économies sur un livret A. En effet, ce produit d’épargne réglementer permet aux épargnants de profiter d’intérêts entièrement exonérés d’impôt et de prélèvements sociaux. De plus, ce type de placement permet aux particuliers de profiter de plusieurs privilèges.

Pour créer un livret A, les épargnants doivent se rendre dans leur banque pour souscrire un contrat. Après, ils doivent un dépôt de 10 € au minimum pour ouvrir un compte.

Investir ses épargnes dans des FCPI

Les FCPI ou fonds communs de placement dans l’innovation sont également une option à prendre en considération pour alléger ses impositions. Ce dispositif de défiscalisation, découlant de la loi de finances de 1997, est conçu pour favoriser le développement des PMI (Petites et Moyennes Industries) et PME (Petites et Moyennes Entreprises) innovantes. Il donne aux contribuables la chance de bénéficier d’une baisse de l’IR (impôt sur le revenu) équivalent à 18 % du montant investi.

Pour souscrire à un FCPI, les contribuables doivent investir de l’argent dans une société. La somme maximale à verser est de 24 000 € pour les personnes pacsés ou mariés et 12 000 € pour les célibataires, les divorcés et les veufs. Une fois la souscription achevée, les particuliers doivent conserver leurs parts durant 5 ans au minimum. Pour information, seules les compagnies respectant une des exigences de l’article L214-30 du CMF (code monétaire et financier) et répondant à certaines conditions sont éligibles à ce dispositif de défiscalisation financier.

Se lancer dans l’immobilier en Pinel

Investir dans l’immobilier avec le dispositif de défiscalisation Pinel est également une solution intéressante pour réduire ses impôts. En effet, cette législation, élaborée par Sylvia Pinel en 2015, permet de profiter d’un allégement de la charge fiscale allant jusqu’à 21 % du montant investi. De plus, elle offre aux contribuables l’opportunité de bénéficier de multiples avantages comme protéger sa famille, préparer sa retraite ou encore se constituer un patrimoine durable.

Pour recourir à la loi Pinel, les épargnants sont tenus de respecter quelques règles. En premier lieu, les particuliers doivent acquérir un logement neuf avant la fin de l’année 2021. À noter que le bien immobilier doit se trouver dans une zone applicable au dispositif et suivre les normes thermiques et énergétiques en vigueur. En second lieu, les contribuables sont obligés de louer leur logement en honorant les formalités imposées par la législation. Pour finir, les épargnants sont contraints de respecter les plafonds de la loi Pinel.

Restaurer un bien immobilier ancien avec la loi Monuments Historiques

La loi Monuments Historiques est un dispositif spécialement destiné aux personnes désirant restaurer un bien classé. Elle offre aux épargnants la chance de profiter d’une réduction équivalente à 100 % des montants des travaux à effectuer.

Pour en bénéficier, les contribuables doivent réhabiliter un bâtiment figurant sur l’ISHM (Inventaire Supplémentaire des Monuments Historiques).

 

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *